Encore un effort, et vous serez aussi nul que Ryanair...

Review of JFN about the flight Brussels Airlines between Brussels and Alicante on 11/08/2019 in Economy
JFN SN / BEL BRU / ALC

This review was originally written in French. Translate into English

Il y a des choses auxquelles on s'attend, mais on a beau le savoir, voir ce qui fut la compagnie faisant la fierté de la Belgique s'aligner en niveau de services sur ce que le low cost fait de pire, cela fait mal au coeur.
Vol pour un court break en Espagne, un dimanche matin très tôt du mois d'août, clairement un vol avec une clientèle "vacances".
Première incrédulité au moment de l'achat des billets : le vol est proposé à 3 tarifs. Un tarif basique sans bagage en soute, un tarif normal avec bagage en soute, et un tarif premium. L'option business (avec le siège du milieu condamné) n'est pas proposée sur ce vol. Par nature plutôt client des options qui améliorent mon confort, je me dirige vers l'offre dite premium, avant quand même de réaliser ..cette offre premium permet simplement de bénéficier d'un embarquement prioritaire et d'une collation à bord, et ceci pour plus de 200 € par personne pour ce seul vol aller, ce qui nous met le café et le croissant à près de 4 fois le petit déjeuner complet du Plaza Athénée (l'accès aux salons n'est même pas compris). A ce niveau là, c'est se moquer du monde.
Ce sera donc un billet normal, et les désagréments qui vont avec, j'y suis préparé.
La veille, mail de Brussels Airlines recommandant de venir tôt à l'aéroport, si possible avant 4 heures (notre vol décolle à 6). Et la, la merveilleuse innovation de SN : l'enregistrement en self service. Un dimanche matin de grands départs, avec beaucoup de voyageurs non habitués, pagaille en perspective. Files d'attente interminables, avec déjà le grand professionalisme du personnel au sol : trois personnes devant nous se voient sortis de la file et envoyés à un guichet prioritaire après avoir fait la bise à la jeune dame chargée de guider la foule, la même qui dix secondes plus tard exige de voir la carte d'embarquement de ma compagne (sur son téléphone, au fond de son sac) comme si quelqu'un allait venir par plaisir faire la file dans un aéroport à 4 heures du matin...Accorder des passe droits aux copains, pourquoi pas, mais discretement, et sans ensuite tenter de rehausser son autorité ainsi compromise au détriment de passagers qui n'ont rien demandé.
Nous déposons nos bagages, et allons boire un café. En nous dirigeant vers la sécurité vers 5 heures, la file a disparu, plus personne...Bien joué SN, nous aurions pu venir une heure avant le vol et déposer nos bagages sans attendre, au lieu de 2h30 avant et endurer 45 minutes de queue.
Passage à la sécurité rapide, même si toujours aussi tatillonne : pendant que mon amie se faisait vider son sac pour un tube de dentifrice dans sa trousse de toilette (rendu contre la promesse de ne pas aller brosser les dents de force à l'hotesse), j'ai pu observer de dangereux terroristes se faire confisquer qui de la crême solaire, qui de la mousse à raser, pour cause de taille de 110 ou 120 ml, autrement dit la règle la plus stupide de tout l'aérien, mais bon, faut pas trop leur demander de réfléchir.
Arrivée à la porte. Priorité donnée, comme d'habitude, aux familles avec enfants de moins de 5 ans, soit...une bonne moitié de l'avion. Pensée émue pour les malheureux qui ont acquis le billet premium en se consolant avec un embarquement prioritaire, qui du coup ont embarqué avec la seconde moitié.
Accueil à bord souriant, direction le siège. Comme de bien entendu, mais cela sert il encore à quelque chose de le regretter, ils sont exigus, peu confortables, aucune distraction à bord (pas même un écran collectif d'information) mais ces cabines ultra spartiates sont devenues la norme.
Heureusement, nous avions choisi des si-ges de part et d'autre du couloir, et non cote à cote, et mon accoudoir se relevait, donc pas de conflit d'espace avec mon malheureux voisin coincé dans le siège du milieu...Et ce malgré une hotesse ultra désagréable qui voulait à tout prix me le faire baisser.
Deux passages pour vendre des snacks et un autre pour vendre la camelote habituelle sans aucun rabais puisque la détaxe ne s'applique pas au sein de l'UE (bizarre, voila une pratique de long courrier qui a été conservée) et une autre hotesse bien insistante (vous voulez acheter un café, acheter une boisson...). Une compagnie même pas capable d'offrir une boisson à ses passagers est une compagnie low cost, c'est hélas ce que SN devient. Sur certaines destinations court courrier, je n'ai pas le choix, il n'y qu'eux, mais en long courrier ils m'ont perdu. Je ne prendrai jamais un long courrier low cost, et ne leur fait pas confiance pour du plus haut de gamme.
Evidemment malgré l'heure matinale, impossible de dormir, vu la quantité de bambins braillant à tour de rôle ( merci au monsieur derrière moi qui gueulait encore plus fort que son gamin).
Reste du vol sans événement notable, arrivée 20 minutes en retard, content d'être arrivé.

General
Overall rating
1 / 5
Value (price + quality)
2 / 5
On the ground
Check-in and boarding
1 / 5
Management of luggage
1 / 5
On board
Comfort
2 / 5
Costumer service
2 / 5
Your opinion of security
4 / 5
Food
1 / 5
Share!
Was this review helpful?
3
1

Most read opinions about Brussels Airlines

By JFN, about Brussels Airlines,
Posted online by admin, 35 days ago
Flag this review
This review is also available in French.

Are you a representative of Brussels Airlines and would like to reply to this review or be notified by email when reviews are published about your airline company? Please contact us!

Add a comment

Read Brussels Airlines reviews