Vouée à changer ou à disparaître

Review of AirNapoleon about the flight Tarom AF1256 between Paris Charles De Gaulle and Bucharest on 10/09/2014 in Economy
AirNapoleon RO / ROT CDG / OTP
Note: This review is about an experience that happened more than 3 years ago.

This review was originally written in French. Translate into English

Pour ce vol TAROM Paris-Bucarest en partage de code avec Air France, c'est Air France qui gère l'enregistrement et l'embarquement à Paris.

Sans doute parce que le vol est opéré par TAROM, l'application AF permet de choisir un siège mais pas de générer le coupon d'embarquement. La première étape à l'aéroport est donc le nouvel espace Skypriority de CDG 2E pour faire imprimer mon billet.

Le siège 13E proposé automatiquement lors de ma tentative d'enregistrement en ligne ne me plaisant pas trop (l'appli rappelle aussi que j'ai coché hublot dans la préférence hublot/fenêtre - surtout pour signifier n'importe où mais pas sur un siège central), j'avais hésité à prendre un hublot à l'arrière mais finalement pré-réservé le 10D sur la sortie de secours, en tout cas dans le plan affiché.

Face au comptoir d'enregistrement je demande donc si je suis bien sur une rangée Exit (avec plus de place pour les jambes). Non, la sortie est en rang 9. Est-il possible de changer ? Non, les sièges sont occupés. Reste-t-il un hublot ? Un seul au fond et avec deux voisins. L'avion semble plein. Je reste en 10D.

En fait, une fois dans l'avion j'ai pu constater qu'il n'était pas du tout plein, qu'il y avait encore des rangées vides y compris en hublot, et que la rangée 9 était intégralement inoccupée. J'ai donc voyagé en 9D.

C'est un détail certes... mais quand on voit les coûts additionnels imposés par les compagnies low costs pour choisir sa place ou gagner quelques centimètres en exit row, quand on voit le soin particulier des bonnes compagnies à proposer en priorité à leurs passagers encartés ces places préférentielles, on se dit que l'espace Skypriority d'Air France, à part pour son nouveau design rouge criard, n'est d'aucune valeur ajoutée.

L'étape salon (salon AF du 2E L) est de même sans intérêt, en après-midi c'est 100% mèrepoulardisé avec un reste de fromages, le cornichon sur un plateau de chiffonades où il n'y a plus de chiffonnade et des chips au sel. Cela confirme les propos du PDG de Ryanair présentant récemment son offre Business (avec priorité aux contrôles et à l'embarquement mais sans salon) quand il dit que le salon des compagnies historiques pour les destinations européennes c'est de l'histoire ancienne. Sauf que dans ce salon il y a aussi des passagers long courrier et ils ont de quoi être déçus.

L'avion, un Airbus 318 avec écrans rétractables (affichant le plan de vol), a des sièges un peu vieux, avec pour seule distraction (le plan de vol n'étant pas particulièrement passionnant) les magazines TAROM Insight et Sky Lady. Reportage habituel sur Barcelone et article fastidieux sur les 60 ans de TAROM.

L'équipage, peu présent en cabine, même pas pour arbitrer le match de mini-foot que quatre gamins ont joué pendant plus d'une heure dans l'allée centrale, s'est entêté à distribuer un repas chaud "fish and vegetables" vers 17h10. J'ai tout bien disposé pour en prendre une photo mais n'ai mangé que les carottes (et un morceau de fish pour vérifier que c'était bien du poulet). Pas vraiment mauvais mais pas vraiment la bonne heure... Pas de choix, pas de deuxième passage pour une deuxième boisson, pas de duty free.. un peu dépité on se dit que les vols des compagnies historiques pour des destinations européennes c'est de l'histoire ancienne.

Arrivée à l'heure, longue promenade en bus sur le tarmac puis autant à pied dans le terminal, bagages livrés un peu lentement avec ceux des vols de Londres et Amsterdam arrivant simultanément (bien sûr sans respect du tag priorité) et gain anecdotique de 287 miles.

En conclusion, je mets 2 * pour un vol banal et démodé de compagnie historique avec sa barquette beef or cow réchauffée, sans offre convenable de repas ni distraction a bord, sans confort particulier ni service différenciant ni même avantage déterminant du programme de fidélité. Vouée à changer ou à disparaître, le seul point m'ayant conduit à retenir ce vol étant son horaire.

General
Overall rating
2 / 5
Value (price + quality)
1 / 5
On the ground
Check-in and boarding
1 / 5
On board
Comfort
2 / 5
Costumer service
1 / 5
Your opinion of security
3 / 5
Food
1 / 5
Share!
Was this review helpful?
6
1

Most read opinions about Tarom

By AirNapoleon, about Tarom, , close to France, via its phone
Posted online by HappyFlight, on 11 September 2014
This review has been read 65 times
Flag this review
This review is also available in French.

Are you a representative of Tarom and would like to reply to this review or be notified by email when reviews are published about your airline company? Please contact us!

  • Vol TAROM
  • Installation en cabine
  • Ambiance en cabine
  • Repas tel que distribué
  • Présentation améliorée

6 comments RSS Comments

Invité replied Translate

Les salons du Terminal 2E Ket 2E L ont vocation à être alignés sur celui du Terminal T2 M avec rénovation complète et refonte de l'offre, ce qui est une bonne nouvelle.

"quand on voit le soin particulier des bonnes compagnies à proposer en priorité à leurs passagers encartés ces places préférentielles" :
Merci de souligner ce point.
Je ne sais pas pour Tarom qui est en partenariat sur cette liaison, mais Air France propose les places aux issues de secours gratuitement aux passagers Gold et Platinum alors qu'elles sont payantes pour les autres passagers.

The user who posted the review has replied. Translate

'Les salons du Terminal 2E K et 2E L ont vocation à être alignés sur celui du Terminal T2 M ... bonne nouvelle

C'est effectivement annoncé. Mais l'avis porte sur un vol le mercredi 10 septembre 2014 et à cette date le salon 2E L n'est pas rénové, et pas du tout convivial. Les annonces fanfaronnes du marketing AF qui croit que les choses sont faites quand il en parle, c'est une chose ; la réalité vécue par le passager, c'est plus concret. On aura l'occasion de se réjouir (pour ceux qui aiment les bars à pâtes) quand ce sera effectivement rénové, en espérant que les erreurs du "Parc à Passagers" du 2E M (S4) ne seront pas répétées (faire un truc joli qui donne bien en photo sans réfléchir aux aspects pratiques).

D'ici là, n'oubliez pas de vérifier la porte opposée ;-).

The user who posted the review has replied. Translate

"Air France propose les places aux issues de secours gratuitement aux passagers Gold et Platinum alors qu'elles sont payantes pour les autres passagers"

Ça mérite quelques corrections, mon cher PNC-AUX-PORTES, sauf à risquer, et ce serait dommage, qu'on vous renomme VRP-PORTE-A-PORTE, vous savez, ceux qui vous racontent des bobards pour refourguer leur camelote.

D'abord, l'avis porte sur un billet AF d'un passager Platinum pour un vol AF opéré par TAROM, et une discussion avec le personnel AF qui aboutit à indiquer que les places en sorties de secours ne sont pas disponibles, alors que c'est faux. Et donc à ne pas offrir cette place, ni gratuitement ni moyennant paiement. Je ne suis pas sûr que dans cette configuration Air France soit une bonne compagnie qui apporte vraiment un soin particulier pour proposer des places préférentielles à ses passagers encartés.

Ensuite, je lis sur "http://www.airfrance.fr/FR/fr/common/resainfovol/services/siege_plus.htm" que le surcoût des Siéges Plus est offert aux passagers Platinum (et Corruption2000), mais facturé 50% aux Gold (donc pas gratuit comme vous le prétendez) et 75% aux Silver. Ensuite, si ces sièges sont bien identifiés sur les appareils longs courriers, il y a beaucoup de conditions sur les vols européens, pour indiquer que ce n'est pas toujours applicable, comme sans doute pour le vol décrit dans l'avis : cela résulte de la classe Prémium qui empiète souvent au-delà de la sortie de secours, donc il n'y a mécaniquement aucun Siège Plus disponible en Economy. D'autant qu'on ne choisit pas son siège à l'achat, mais à l'enregistrement... qui est sur cette ligne automatique, les passagers Platinum étant le plus probablement installés dans la première rangée de l'éco, le nez sur le rideau de séparation des classes (d'autres compagnies ont compris que la rangée juste derrière était préférable). Libre à eux, et aux autres, dans un mode premier arrivé premier servi, de modifier la règle automatique (ou de refuser l'enregistrement automatique et d'aller choisir la place à H-29h59min). Ce n'est donc pas exactement le processus que j'évoquais, des compagnies qui ne vendent pas ces sièges plus cher mais y installent leurs clients encartés.
Dans ce cadre, l'offre Confort Economy (chez KLM notamment) me semble plus intéressante pour les passagers fidélisés, car il y a plusieurs rangées avec un pitch élargi, donc beaucoup plus de chance de l'obtenir. De nouveau, les Gold paieront quand même 50% du surcoût. Et, d'expérience, les Platinum devront un peu se battre pour obtenir la place, face à une préférence naturelle de la compagnie d'y installer un passager qui paie le supplément...

Je rentre dimanche sur Bucarest-Paris avec AF, ce sera l'occasion de tester si la promesse gratuite d'Air France est réalisable.

Invité replied Translate

Effectivement la règle à changé concernant les Gold.
Au temps pour moi.
En revanche, alors que mon commentaire se voulait constructif, vous me permettrez de ne plus vous répondre, dans la mesure où je pense que votre pique est déplacée me concernant et concernant cette compagnie :
"Mon cher PNC-AUX-PORTES, sauf à risquer, et ce serait dommage, qu'on vous renomme VRP-PORTE-A-PORTE, vous savez, ceux qui vous racontent des bobards pour refourguer leur camelote."
"Le surcoût des Siéges Plus est offert aux passagers Platinum (et Corruption2000), "

Dommage que le dialogue ne puisse pas s'instaurer.
Je vous souhaite une bonne continuation.

The user who posted the review has replied. Translate

Je suis désolé si ma formulation PNC/VRP qui se voulait plutôt humoristique (mais effectivement pas très fine : j'ai écrit le message tard dans la nuit) a pu paraître déplacée. Ce n'étais pas mon intention. Néanmoins je constate justement que les PNC (je ne sais pas si vous l'êtes, et je ne considère pas AF en particulier) ont souvent une vision approximative mais idéalisée de l'offre au sol par rapport à la réalité et au vécu des passagers.

Quant à l'allusion à Club2000, c'est vrai que toute critique à ce sujet est absolument taboue chez Air France et qu'il est d'usage chez les représentants de cette compagnie (je ne sais pas si vous l'êtes, et je ne connais pas d'équivalent à C2000 dans d'autre compagnie que AFKLM) de rompre le dialogue dès qu'on rompt le tabou.
Et c'est dommage que ce soit un tabou.

Invité replied Translate

Bonjour,
Concernant le commercial et la réalité, il est évident qu'il peut y avoir des décalages. Le 100 % n'existe pas, je suis d'accord.

J'étais gêné par votre qualification de "corruption 2000". AF est peut etre la seule où l'une des seules compagnies à assumer de manière visible que certains passagers puissent être precripteurs.
Les autres compagnies aériennes distribuent pour certaines, leur carte la plus valorisante à des personnalités qui n'ont jamais voyagé , des prescripteurs et même... des blogeurs spécialisés!
Personne n'est au courant, mais cela se fait.
Ce n'est pas à moi de juger quelle politique est la meilleure pour valoriser tel ou tel client.
Et là encore, la perfection n'existe pas, et je vous devance en écrivant que certains ne devraient peut-être pas ou plus en être titulaire. :-)

Add a comment

Read Tarom reviews