MH en A380

Review of AirNapoleon about the flight Malaysia Airlines MH20 between Kuala Lumpur and Paris Charles De Gaulle on 09/02/2014 in Business
AirNapoleon MH / MAS KUL / CDG
Note: This review is about an experience that happened more than 3 years ago.

This review was originally written in French. Translate into English

« Tuan Tuan & Puan Puan, Ladies & Gentlemen, Boys & Girls », c’est ainsi que commencent les annoncent sur Malaysia. Vol en A380, pont supérieur, de Kuala à Paris dimanche soir dernier et retour vers l’Asie hier vendredi. L’offre Business Malaysia est convenable, même si elle présente quelques défauts.

L’enregistrement à Paris se fait à CDG1 au hall 5, donc au sous-sol avec les vols charter (200 ou 300 militaires et leurs sacs à dos vendredi matin), et est opéré par un sous-traitant pas très passionné par le sourire au client. Le salon est celui d’Air France Première au Terminal 1 : il est exigu, vieux, inconfortable, avec les cakes aux pommes et autres prestations minables que refourgue la compagnie française à bout de souffle, quand il reste un truc à manger car la plupart du temps le buffet est vide, au contraire des tables qui restent non débarrassées des assiettes vides et autres déchets. Pour avoir une prise électrique, il faut débrancher l’éclairage ; pour passer un appel téléphonique au calme, il faut demander aux voisins de se taire. Bref, c’est un salon à l’image d’Air France La Première dont il porte le nom : on se la pète parce qu’il y a une bouteille de champagne, mais il manque les services utiles et l’attention réelle envers le client, malgré les efforts remarquables de la chef d’équipe sous-traitante.

Malaysia prévoit à CDG l’embarquement Business par une porte dédiée, mais ne donne pas d’accès prioritaire (Accès n°1) à la porte, ce qui est pénible quand connaît l’incapacité de la sécurité à CDG à traiter avec calme et efficacité un full A380. Ça se passe nettement mieux à KL, avec un salon tout juste rénové (le four à pizza et autres tapas chauds est assez original), un contrôle de sécurité dédié Business-First et une salle d’attente en porte également séparée.

Arrivé dans l’avion, on peut utiliser l’IFE (films) dès l’arrivée dans l’avion mais on ne reçoit les écouteurs qu’à la toute fin du décollage, il faut donc prévoir les siens. Le siège Business est beau, parfaitement plat en position lit, avec un accoudoir qui se relève et l’autre qui s’abaisse pour donner un maximum de place, mais les coussins du siège sont durs, très durs quand on essaie de dormir. La couette ne suffit pas à compenser, il faut en demander une deuxième. Le premier service est complet, avec boisson d’accueil (dont le pink guava caractéristique de la compagnie), apéritif avec peanuts (un peu cheap), brochette malaisienne en entrée signature (très gras donc très bon, mais la sauce à l’arachide est très salissante et pas du tout diététique), puis entrée du jour, plat au choix, dessert du jour (en vol de jour) et fruits. Il y a un fromage sur demande (avec des fruits secs et des crudités, quand les compagnies européennes se limitent au pain sec), et un café gourmand qui se résume à une tasse de café, le mot « gourmand » n’étant là pour décorer le menu. Et l’entrée et les fruits sont apportés ensemble sur un plateau en début de service. Vu qu’il n’y a pas de choix de l’entrée, mais quand même un panier de pains chauds variés et une présentation soignée, on se situe quelque part entre le service express du plateau éco de la cantinière Air France en Business du soir et le dressage de table avec posé de couvert, un par un, chez Qatar.

Par contre, le service du petit déjeuner est impeccable, avec les céréales dont le lait entier ou demi-écrémé est ajouté devant le client, et un très grand choix de cakes et viennoiseries. Et surtout, l’option Chef On Call, valable pour les deux services, prend ici tout son sens. On peut choisir en effet, sur internet avant le vol, son plat principal parmi une très large palette de recette de Chefs. Pour moi qui n’aime pas trop l’omelette (trop sèche) ou la crêpe (trop épaisse) traditionnellement servies sur les autres compagnies, il est ainsi possible de prendre une lasagne, ou un autre plat un peu moins conventionnel.

Enfin, les toilettes au pont supérieur, de part et d’autre de l’escalier avant, sont vastes et confortables, mais il manque la plupart des amenities usuelles : ni peigne, ni brosse à dents. L’écran est grand, mais la navigation dans l’IFE est complexe (en particulier pour retourner à la liste des films quand on a consulté un résumé). Et surtout, il n’y a pas de pyjama. Heureusement que j’ai celui de Qatar gardé d’un vol précédent…

J'ai échangé longuement sur ces défauts, au retour sur le segment Paris-Kuala Lumpur, avec un membre de l'équipage, qui m'a expliqué les difficultés d'une compagnie nationale, avec des choix politiques plutôt qu'industriels, la concurrence d'Air Asia et l'impact sur la satisfaction des personnels, la comparaison avec la situation française... Débats intéressants, et personnel motivé puisqu'il a été me rechercher jusqu'au salon MH au satellite C de KUL, pour m'apporter une bouteille de champagne du duty-free parisien que j'avais - comme cela m'arrive assez souvent - tout simplement oublié dans l'avion...

General
Overall rating
4 / 5
Value (price + quality)
4 / 5
On the ground
Check-in and boarding
3 / 5
Management of luggage
5 / 5
On board
Comfort
4 / 5
Costumer service
4 / 5
Your opinion of security
5 / 5
Food
4 / 5
Share!
Was this review helpful?
10
0
By AirNapoleon, about Malaysia Airlines, , close to Indonesia
Posted online by Florian de What The Flight, on 16 February 2014
This review has been read 845 times
Flag this review
This review is also available in French.

Are you a representative of Malaysia Airlines and would like to reply to this review or be notified by email when reviews are published about your airline company? Please contact us!

  • A380 Malaysia (avec son bandeau bleu)
  • Ambiance en cabine, pont supérieur (départ de CDG)
  • Installation en cabine, sièges Business (départ de KUL)
  • Boisson d'accueil, pink guava (à KUL)
  • Service signature, satay / brochettes (tous vols)
  • Plat Chef On Call choisi à l'avance (KUL-CDG)
  • Le fromage est sympa, parce qu'il n'y a pas que du fromage
  • Siège en position lit
  • Paroi mobile pour plus d'intimité
  • Plateau petit déjeuner (KUL-CDG)
  • Petit déjeuner on call (KUL-CDG), bien mieux qu'une banale omelette
  • Petit déjeuner on call (CDG-KUL), bien mieux qu'une banale omelette
  • Salon à CDG (AF Première), lamentablement tenu par Air France
  • Plat Chef On Call choisi à l'avance (CDG-KUL)
  • Salon à KUL (Golden Lounge Satellite), récemment rénové
  • Même plat sur le site web de sélection du Chef on Call (jeu de 77 erreurs, ou plus !)

5 comments RSS Comments

dzac replied Translate

Bonjour
Pour ma part j'avais voyager avec cette compagnie il y a quelque année aussi en business et je me souviens parfaitement des fameuses brochettes de bœuf/poulet avec la délicieuse sauce Satay ! Par contre j'avais voyager en 777 (siège toboggan) qui été assez confortable mais sans plus...
Merci pour les photos (avec le siège en position lit c'est top ! )
Et cerise sur la gâteau je vais emprunter a nouveau cette compagnie dans quelques jours ! (Franckfort-->Kul puis KUL-->Phuket (aller-retour) dans leur tout nouveau 737-800 !
Merci beaucoup
Dzac

The user who posted the review has replied. Translate

Les sièges sont full flat en A380. Je dois encore poster un avis sut un autre vol MH avec d'anciens sièges qui ne l'étaient pas. MH change complètement ses cabines (et d'ailleurs aussi ses peintures de carlingue) à chaque modèle d'avion. Ce qui permet de se positionner chaque fois à la pointe. Les couleurs en cabine sont agréables. La configuration 2-2-2 laisse beaucoup d.espace (par comparaison par exemple aux sièges en quinconce d'EK). Le service n'est pas impeccable (surtout quand on sort de 3 vols avec Qatar dont la prestation Business donne un service First, ce qui fait que j'ai peut être été un peu sévère avec Malaysia) mais on sent que les remarques sont prises en compte et qu'il y a donc un progrès régulier.

Add a comment

Read Malaysia Airlines reviews