A380 en classe Affaires

Review of AirNapoleon about the flight Emirates EK71 between Dubai and Paris Charles De Gaulle on 17/12/2013 in Business
AirNapoleon EK / UAE DXB / CDG
Note: This review is about an experience that happened more than 3 years ago.

This review was originally written in French. Translate into English

J'avais posté un avis relatif au wifi on air pendant le vol décrit ici. J'avais promis de donner aussi un avis sur le vol en lui même, le voici.

Avec Emirates en Business, la magie de Dubaï démarre quand le chauffeur appelle. Pour ceux qui ne connaissent pas ce service par exemple parce qu'ils s'entêtent à voyager avec une compagnie nationale qui se croit supérieure mais est très en retard sur la concurrence, Emirates propose à ses passagers Business, comme d'autres bonnes compagnies, de venir les chercher directement dans Paris. Le chauffeur est au point de rendez-vous indiqué avec une voiture noire et une casquette. Le périph’ est bouché, c’est jour de grève à la SNCF, il faudra selon lui une heure de trajet, c’est pour cela qu’il est arrivé un peu plus tôt que l’horaire confirmé le matin par SMS. Une heure, c’est long, mais de toute façon le RER B ne roule pas et la voiture est confortable. Au niveau de qualité du service limousine de Dubaï.

Un instant la magie disparaît, le temps de passer au sol-sol de CDG 2C, pour abandonner mon costume cravate, mes gants écharpe, et mettre un jean-t-shirt plus confortable pour voyager et plus adapté aux températures de ma destination. Certes on peut se changer au salon, mais je n’ai pas envie de traîner mon manteau d’hiver en bagage cabine à Dubaï et Bangkok. Je vais donc me changer avant de déposer mes bagages de soute. ADP n'a pas imaginé ce scénario pourtant usuel, et ne propose pour se changer que des cabines WC, sans planche, mais avec une chasse automatique, que se déclenche 17 fois le temps de l’opération. Ce qui réveille mon voisin, un SDF qui loge dans la cabine handicapé.

Changement d’atmosphère une fois arrivé au salon Emirates. De nouveau, on est déjà à Dubaï : dorures, fontaine, fruits frais, jus frais, plats chauds et personnel omniprésent et dévoué. Ça ne vaut pas le salon-restaurant Ethiad d’à côté, mais c’est nettement supérieur, dans le confort et la nourriture au nouveau salon S4 de CDG, La lasagne aux champignons est excellente, les jus de fruits de qualité et les desserts très bien présentés

Embarquement à l’heure : le voyage sera en A380, tout neuf, avec des sièges en quinconce, configuration que j'apprécie même si elle est un peu tassée et dense. Chacun a son mini-bar, avec une eaux de marque, du pepsi, du jus de mangue. Il y a un très grand écran tactile, un téléphone tactile et un ipad additionnel pour contrôler la position du siège, régler l’éclairage et donner les informations sur le vol. J’ai présélectionné un siège full hublot, et j’adore les cache-hublots qu’on descend ou remonte automatiquement.

Le service du dîner est lent. Il faut dire que le PNC a un étage entier, ou presque, de clients business. Mais la prestation est de qualité, et servie avec classe. C’est plutôt bon, et il y a du ginger ale, et toutes les étapes de l’apéro à la tisane.

L’IFE d’Emirates (appelé ice) est bien conçu, le choix de films est immense, les news défilent en temps réel, les caméras extérieures fonctionnent, le questionnaire de satisfaction client est intelligent. Même s’il y a un lit plat horizontal avec matelas et couverture, je n’ai pas envie de dormir. Je me connecte en wifi on air sur What de Flight et poste un avis sur le wifi en vol que les what the flyers les plus assidus ont dû lire. Ça reste cher, un peu lent, mais si je ne le fais pas pendant les vols, je ne trouve plus de temps pour écrire mes avis WTF… Quand j’ai consommé mon quota de Mégas, je vais faire un tour au bar. Les hôtesses viennent y admirer l’ourson Napoléon, tellement mignon.

C’est déjà l’heure d’atterrir, dans la foule qui s’agite entre les A380 à DXB. Je garde une bonne impression du vol, tant pour le confort du siège que pour la qualité du service. Attention cependant, toutes les cabines Business d'Emirates ne sont pas équipées des sièges dont j'ai profité ici - certaines sont bien plus décevantes. Et j'ai bénéficié de l'attention particulière de l'hôtesse, dans un avion dont quasi tout le pont supérieur est rempli de sièges business, donc la relation avec l'équipage y est très vite impersonnelle.

General
Overall rating
4 / 5
Value (price + quality)
5 / 5
On the ground
Check-in and boarding
4 / 5
Management of luggage
4 / 5
On board
Comfort
5 / 5
Costumer service
4 / 5
Your opinion of security
5 / 5
Food
4 / 5
Share!
Was this review helpful?
13
1
By AirNapoleon, about Emirates, , close to Bangkok, Krung Thep, Thailand
Posted online by Florian de What The Flight, on 15 December 2013
This review has been read 1366 times
Flag this review
This review is also available in French.

Are you a representative of Emirates and would like to reply to this review or be notified by email when reviews are published about your airline company? Please contact us!

  • Sélection de mets du salon à CDG 2C
  • Dans l'avion, minibar personnel pour chaque siège
  • Ipad personnel pour régler la position du siège et plein d'autres choses
  • Entrée, parmi un choix de trois entrées + une soupe
  • Plats et pain chaud
  • Dessert
  • Napoléon s'installe au bar, à l'arrière du pont supérieur
  • Napoléon a trouvé sa place au bar
  • Le siège en mode siège
  • Le siège en mode lit
  • La trousse de soin, très généreuse et de bonne facture
  • Le rideau de hublot, qui s'abaisse et se relève électroniquement
  • L’atterrissage à DXB, vu de la caméra arrière
  • Dubai / Emirates

2 comments RSS Comments

dzac replied Translate

Vous devrez avoir honte, traumatiser un SDF ! (humour) ^^
Merci pour les photos et surtout d'avoir montrez le siège en position lit car pour moi c'est une chose très importante !
Merci et bon (futur) vol !
Dzac

Add a comment

Read Emirates reviews