Test business LC Airbus A350 de Finnair

Review of francoiscc about the flight Finnair AY05 between Helsinki and New York Jfk on 13/01/2016 in Business
francoiscc AY / FIN HEL / JFK
Note: This review is about an experience that happened more than 3 years ago.

This review was originally written in French. Translate into English

Bonjour à tous et bonne année 2016,

Vol effectué le 13 janvier 2016.

Pour ce début d'année, j'ai prévu de passer quelques jours au Canada.

Ma principale résolution pour cette année est de réussir à atteindre un statut élevé chez Air France (Gold, ou Platinium soyons fou). J'avais trouvé un bon itinéraire avec Air France / Delta pour maximiser mes gains de miles et mon nombre de vols qualifiants. Sauf que le lendemain, au moment de réserver, le prix avait quasiment doublé ! Je trouve néanmoins encore des tarifs intéressants avec OneWorld.

À l'aller j'ai le choix de passer par Düsseldorf avec Air Berlin au départ de Lyon ou bien Helsinki avec Finnair mais cela sera au départ de Paris. Mon choix est vite fait et se tourne vers Finnair qui me permettra de voler dans le tout nouvel A350. De plus, je préfère partir la veille au soir pour le même prix et prendre un hôtel à Helsinki plutôt que de dormir à CDG et prendre le vol du matin.
J'achète donc en supplément le vol LYS-CDG avec Air France.

Au retour, le vol qui m'intéresse est le vol en Boeing 787 de British Airways, cela me permettra de pouvoir comparer Airbus et Boeing.

Je précise que je n'ai pas fait d'avis sur les vols précédents, car pour le vol Air France, j'ai eu l'opportunité de l'effectuer en intégralité dans le cockpit et pour le vol Paris-Helsinki, j'ai dormi la majorité du vol.

Je suis arrivé la veille autour de 23h. J'ai pris un UberPOP, seul choix possible bien que je sois plutôt contre l'idée de POP. Je suis en centre ville 30min plus tard pour 35 euros environ avec un chauffeur sympathique et anglophone.
J'ai passé la nuit au "Hellsten Helsinki Parliament", appart-hotel que je recommande fortement, le soir le check-in se fait par un téléphone, il suffit de donner son nom pour ensuite obtenir un code qui ouvre une boite avec les clefs de sa chambre.

Le lendemain matin petit tour du centre ville à pied avant de prendre la direction de l'aéroport pour mon vol qui part à 14h10.

Arrivée à l'aéroport 2h avant le départ

Ce que je peux dire, c'est que ici l'A350 est clairement leur fierté nationale.
Que ce soient les pilotes de mon vol vers Helsinki la veille avec qui j'ai pu discuter quelques instant à l'arrivée : "Oh New-York, you'll see the plane, that's a new one".

Que ce soit mon chauffeur vers l'aéroport "Finnair has got a new Aircraft".

Que ce soit au comptoir à Helsinki quand je demande le taux de remplissage de la cabine "Still seats availlable, you know that's for new aircraft, there is lot of seat in it".

Même si je doute qu'il y ait plus de sièges que dans les A330.

Passage ensuite de la douane pour les vols vers les USA.

Salon : L'accueil est chaleureux, l'endroit est calme et agréable.

Par contre, pour l'offre de nourriture, c'est le désastre, il n'y a quasiment rien. Je regrette même presque les gâteaux Mère Poulard d'Air France.

Finnair a reçu son 3ème A350 quelques jours avant ce vol, cependant l'avion qui effectuera le vol est le tout premier avion livré à Finnair il y 3 mois. C'est cet avion qui a fait le tour des aéroports européens, notamment Paris CDG.

Cela fait déjà 15 min que l'embarquement aurait déjà du commencer, je vais me renseigner à l'entrée du salon pour obtenir des infos. L'agent à l'accueil très sympa appelle immédiatement le gate pour se renseigner, bien que la porte soit juste à coté. Finalement on m'annonce que l'embarquement débutera dans 10min environ.

Je me rapproche finalement de l'avion et vais m'allonger sur un fauteuil à proximité.

J'embarque dans les derniers comme à mon habitude.

Je suis accueilli chaleureusement par un steward puis par la chef de cabine qui m'accompagne jusqu'à mon siège et me souhaite un bon vol.

La cabine n'est qu'à moitié pleine.

Sur le siège, une trousse est entreposée ainsi qu'un cousin.

Distribution de magazines.

On commence à repousser avec 1h de retard, je commence déjà à très sérieusement m'inquiéter pour ma correspondance qui n'est que de 1h20min à JFK.

Pendant que nous patientions dans l'avion, je me renseigne de mes options à New York pour rejoindre Montréal. Il y a soit un vol Delta en fin de soirée ainsi qu'un autre vol American encore plus tard.

Une verre d'accueil m'est proposé sur un plateau, au choix champagne, jus d'orange ou eau. Pour moi jus d'orange.
Voyant que je n'utilise pas le cousin, l'hôtesse me propose de le placer dans le coffre à bagage au dessus.

J'avoue avoir passé par mal de temps à chercher où pouvait bien être rangé le casque, il nous sera finalement distribué avant le décollage.

L'écran en soit est très fluide et très agréable à utiliser quand il fonctionne correctement. Quand il fonctionne correctement seulement parce qu'il faudra ensuite le réinitialiser pour réussir à sortir de la vue extérieur.

Le siège est confortable, propose un lit plat lorsqu'il est allongé tel que les nouveaux sièges d'Air France.

Le menu est très classe et était déjà disposé dans une pochette sur le siège au départ avec d'autres documents tel que la feuille d'immigration.

Je tiens à préciser et d'autres compagnies peuvent prendre note, l'ensemble du service à été individualisé au maximum et je n'ai vu aucun trolley de tout le vol.

Le service s'est fait au rythme de chacun, on m'a servi mon plat principal au moment où d'autres passaient au fromage.

Entrée : l'entrée est bonne avec le proposé dans un panier qui arrive chaud.
Distribution une deuxième fois de pain.

Le plat, du poisson était bon, sans être wow.

Je passe ensuite directement au désert, ce fut très bon, les glaces cheese cake je ne suis pas fan par contre.

Je suis l'un des derniers à terminer le repas (j'ai été l'un dernier à avoir été servi également).

Je décline la proposition de café.

Trousse qui contient le minimum... pas de chaussettes par exemple, pas non plus de stylo...

La couverture sera apporté directement par l'hôtesse, elle me redonnera également mon cousin. C'est bien mieux que Air France qui dépose tout à l'avance sur le siège qu'il faut déballer soit même, et sans poubelle pour jeter les plastiques.

Le wifi est gratuit en classe affaire, cependant j'ai un mal fou pour réussir à me connecter. De plus, il n'est également pas possible de se connecter avec deux appareils en même temps avec le même e-voucher (inscrit sur l'écran), j'utiliserais donc également celui du siège de devant inoccupé.

Cela fait toujours son petit effet d'envoyer des photos en plein vol, surtout les envoyer à des amis fidèles à Air France ;)

Collation avant atterrissage : Je ne l'ai pas du tout trouvé bonne et y ai à peine touché.

Je demanderai également plusieurs fois au cours du vol si les PNC ont des infos à propos des correspondances.

Je profite également du Wifi à bord pour envoyer un message sur Twitter à American Airline en précisant mon heure d'atterrissage pour savoir ce qu'il pouvaient faire pour moi. Malheureusement, il me diront simplement de voir avec les équipes au sol.

Le commandant nous indiquera que nous passons au dessus de Boston.

Atterrissage avec 50 min de retard.

Sortie rapide de l'avion, des agents d'AA sont présents à la sortie pour gérer les correspondances. Certains sont en short-connection, d'autres comme moi ont été rebookés sur un autre vol, sur Delta comme je l'imaginais. L'agent qui me dira "You are on Delta now, go terminal 2" C'est seulement dans le AirTrain que je me rends compte qu'il y a un problème : Montréal == Canada == International == Terminal 4.

General
Overall rating
4 / 5
Value (price + quality)
3 / 5
On the ground
Check-in and boarding
4 / 5
On board
Comfort
5 / 5
Costumer service
4 / 5
Your opinion of security
5 / 5
Food
3 / 5
Share!
Was this review helpful?
8
0
By francoiscc, about Finnair, , close to France
Posted online by Nicolas, on 25 January 2016
This review has been read 438 times
Flag this review
This review is also available in French.

Are you a representative of Finnair and would like to reply to this review or be notified by email when reviews are published about your airline company? Please contact us!

  • Flight pictures #1
  • Flight pictures #2
  • Flight pictures #3
  • Flight pictures #4
  • Flight pictures #5
  • Flight pictures #6
  • Flight pictures #7
  • Flight pictures #8
  • Flight pictures #9
  • Flight pictures #10
  • Flight pictures #11
  • Flight pictures #12
  • Flight pictures #13
  • Flight pictures #14
  • Flight pictures #15
  • Flight pictures #16
  • Flight pictures #17
  • Flight pictures #18
  • Flight pictures #19
  • Flight pictures #20
  • Flight pictures #21
  • Flight pictures #22
  • Flight pictures #23
  • Flight pictures #24
  • Flight pictures #25
  • Flight pictures #26
  • Flight pictures #27
  • Flight pictures #28
  • Flight pictures #29
  • Flight pictures #30
  • Flight pictures #31
  • Flight pictures #32
  • Flight pictures #33
  • Flight pictures #34
  • Flight pictures #35
  • Flight pictures #36
  • Flight pictures #37
  • Flight pictures #38

3 comments RSS Comments

leoline replied Translate

Il est vrai que nous devons tous prêter attention a l orthographe ne serait ce que par respect de nos lecteurs... Les smartphones et leur logorrhée induite et notre propension a utiliser le franglais donne a coup sur des reportages plutôt tristes en orthographe et en français. Je suis également fautif

Add a comment

Read Finnair reviews