Documenteur lu en vol et sucré salé sans sucré ni saveur

Review of AirNapoleon about the flight Air France AF1780 between Paris Charles De Gaulle and London Heathrow on 01/11/2014 in Economy
AirNapoleon AF / AFR CDG / LHR
Note: This review is about an experience that happened more than 3 years ago.

This review was originally written in French. Translate into English

Vol Paris Londres (liaison que je fais beaucoup cette année) en A321, avec dix minutes de retard et un sempiternel sucré -salé sans sucré, sans choix et sans saveur. Personel naviguant pressé plus intéressé par le jeté de sachets que par un quelconque rôle commercial. Absence totale de culture client, avec une chef de cabine caricaturale qui veut convaincre le passager mécontent que sa compagnie est la meilleure alors qu'elle devrait l'écouter. Elle a beaucoup de mal à se mettre en question ou même à imaginer que British propose un panier de trois ou quatre collations au choix sur le même vol. Et ne se fend d'un sourire qu'après avoir vérifié le statut du passager.

Vu qu'il n'y a pas d'autre distraction à bord (en particulier pas d'écran) j'ai lu le dernier numéro de Air France Magazine (n°211). C'est celui paru ce matin 1er novembre 2014.

L'article principal parle de la fusion AF KLM qui s'est faite il y a dix ans.

C'est écrit avec beaucoup d'humour, même si c'est plutôt de l'humour noir et involontaire, quand on considère les résultats financiers, récemment publiés, des trois derniers trimestres du groupe, particulierement dans le rouge du fait de la grève Air France de septembre, et négatifs même en effaçant les 330 millions de pertes nettes liées à la grève.

Le titre : " Une décennie de succès " : n'est vrai que si on considère qu'être systématiquement en pertes est un objectif de succès.

" Flying Blue (...) fait voir la vie en bleu à ses adhérents " : ça n'est donc pas un programme de fidélisation mais une bête fomule marketing qui ne veut rien dire. Tout s'explique.

" Un seul objectif : le meilleur niveau mondial " : c'est dit ! Il serait donc temps de se bouger un peu plus car AFKLM est en déclin, et désormais une compagnie très moyenne, loin de l'excellence.

" En 2019, KLM fêtera ses 100 ans. Seule compagnie au monde à atteindre cet âge sans avoir changé de nom, elle sait qu'elle sera encore plus forte er agile que jamais " : on savait que le marketing aimait écrire l'histoire très à l'avance, notamment à propos des nouveaux sièges avant même qu'on les installe ; il est donc très sûr de lui quant à ce qui se passera dans cinq ans, même si le directeur de KLM a été débarqué il y a quelques jours et que la compagnie s'interroge désormais sur son avenir et ses liens avec Air France.

Je pense que l'enthousiasme excessif du marketing AF est contre-productif. Parler de la dernière décennie comme d'une période de succès est maladroit. Cela ne fait qu'enfoncer AFKLM dans son image de compagnie française prétentieuse, qui se la raconte dans un magazine documenteur plus que documentaire, sans néanmoins convaincre grand monde.

De la même façon, on lisait dans le magazine avant l'été que les salons de CDG 2E seraient rénovés avec "une offre haut de gamme de type S4" (càd un bar à pates et de la soupe chaude, alors qu'aujourd'hui tout est froid). On a vanté l'originalité (mais pas l'inconfort évident) des espaces éphémères pendant les travaux du 2E K en juillet août. On s'attendait à trouver la nouvelle offre en septembre, mais les équipes à l'accueil du salon ont alors parlé du 1er octobre puis du 1er novembre. Désormais elles n'osent plus annoncer de date, et admettent que le salon rénové au 2E K présente avant tout les produits snacks distribués en éco en vol, ce qui est la marque de salon de compagnie bas de gamme. Elles admettent peut-être aussi que les produits sont inchangés depuis des années, ce qui est la marque d'une absence d'innovation. Et quand on compare le salon à ceux de compétiteurs à Paris, elles comprennent que les progrès actuels, lents et douloureux, sont insuffisants pour se prétendre dans le peloton de tête. Tandis que le magazine documenteur distribué dans le salon et à bord se réjouit déjà des nouvelles cabines A319-A320 ou A380 (2017 ?) alors qu'aucune de ses précédentes annonces n'est encore complètement réalisée.

Bref, vol court et service réduit, très en-deçà des promesses marketing. La prochaine fois je retourne faire mes vols avec British qui a des salons plus sympas, un service plus attentif, plus de choix de collations et plus de classe entre Paris et Londres, pour des prix comparables.

General
Overall rating
1 / 5
Value (price + quality)
1 / 5
On the ground
Check-in and boarding
2 / 5
On board
Comfort
2 / 5
Costumer service
1 / 5
Your opinion of security
3 / 5
Food
1 / 5
Share!
Was this review helpful?
16
1
By AirNapoleon, about Air France, , close to France, via its phone
Posted online by Florian de What The Flight, on 3 November 2014
This review has been read 85 times
Flag this review
This review is also available in French.

Are you a representative of Air France and would like to reply to this review or be notified by email when reviews are published about your airline company? Please contact us!

  • Magazine autoglorifiant de plus en plus ridicule
  • Salon rénové
  • Biscuits du salon
  • Cabine A321
  • Trolley style cantine
  • Boisson et collation

2 comments RSS Comments

Riri788 replied Translate

Vous nous parlez de marketing? De ce que la chef de Cabine pense ou pas? De magasine que personne (ou presque) ne lis, que cela soit chez AF ou autres! Vous nous parlez fusion, acquisitions, sièges en projet et meme dans vos autres posts vous parlez de personnels ayant des "privilèges" (il est vrai que si on vous en propose vous les refuseriez...)mais quand est-il de votre vol après tout?! Vous vous imaginiez quoi pour 45mins de vols même pas? Honnêtement votre avis m'as l'air un peu tronqué! A la limite je serais meme tenter de penser que vous travaillez cher monsieur pour la concurrence et que votre rôle cest casser du AF. Arrêtez de prendre cette compagnie alors. Je suis un voyageur très fréquent étant moi meme dans le milieux du tourisme (création de séjour) et cette compagnie (et son personnel) font un travail remarquable et de qualité. Je la recommande fortement. Quant à vous, continuez de faire le "français" de base et plaigniez vous a longueur de temps.
Pour infos: les français sont les plus mauvais touriste au monde, quand je lis vos critiques exacerbé je comprends pourquoi. Cordialement mon cher monsieur.

The user who posted the review has replied. Translate

Bonjour Riri788,
J'ai lu votre réaction avec intérêt, et souhaite apporter quelques précisions.
1. Avant tout je voudrais vous rassurer : je ne travaille pas pour une compagnie ni pour un concurrent d'Air France, mon rôle n'est pas de "casser du AF" et je ne suis pas français.
2. Vous me demandez "Qu'en est-il de votre vol après tout?" : je conclus dans mon avis que j'ai vécu un "vol court et service réduit". Je je pense être clair sur une façon de mieux répondre à mes attentes, en citant les éléments que j'apprécie plus chez BA. Voilà ce que "j'imagine pour 45 mins de vol même pas" : BA offre des salons plus achalandés avec des plats chauds et variés (AF froid et majoritairement inchangés depuis tant d'années), propose un plus grand choix de collation (BA minimum 3 ; AF maximum 2, souvent 1), et fait preuve à mon sens d'une plus grande culture client (dans la façon d'être comme dans des détails logistiques comme l'utilisation du nom du passager grâce à une tablette dont dispose le personnel lors du service collation, même si ce n'est encore fait que sur certains vols). Easyjet sur Paris-Londres me semble aussi une offre intéressante si on accepte de payer la collation (en sachant qu'on a alors un choix plus large) et cherche la productivité (embarquements et débarquements accélérés). Mais la compagnie atterrit majoritairement à Luton ou Gatwick ce qui me convient moins que LHR.
3. Vous me conseillez : "Arrêtez de prendre cette compagnie". En effet, alors que j'ai longtemps été un inconditionnel d'Air France, je ne prends désormais AF que lorsque je n'ai pas d'alternative raisonnable (en termes d'escales) correspondant à mes horaires. Pour aller à Londres, je choisi d'abord BA, et vous lirez sur WTF mes avis sur certains de ces vols, mais cette fois, pour des contraintes logistiques (horaire et terminal) j'ai retenu AF. Ce qui n'est pas une mauvaise option car je suis arrivé à Londres comme prévu, mais elle ne mérite pas un bon avis car AF s'est limité à me conduire d'un point A à un point B en sécurité et dans les temps, comme cette compagnie aime à le dire ; mais dans des conditions où je suis moins satisfait du rapport qualité/prix que pour la concurrence.
4. Vous indiquez être un "voyageur très fréquent". Je me considère avec plus de 200 vols cette année un simple voyageur fréquent, avec pour besoins :
a) comme tout voyageur, un service minimum convenable (aller de A à B en sécurité), une constance de la qualité de service (pas de mauvaise surprise) voire des progrès (de bonnes surprises) et une cohérence entre la promesse à la vente et la prestation réalisée
b) plus que d'autres voyageurs, une optimisation du temps de voyage pour faire autre chose, parce que je passe quand même pas mal de temps dans les aéroports et les avions.
J'essaie dans mes avis de donner un retour sur ces critères par rapport à un vol donné, mais je m'inquiète en effet dans mes critiques de l'offre globale des compagnies (ici par rapport au marketing d'AF qui gagnerait à être plus prudent dans ses message par rapport à la réalité des promesses et par rapport au niveau de l'offre quand on regarde la concurrence). Mais je ne suis qu'un passager qui émet un avis personnel, et l'intérêt de WTF est de regrouper une multitude d'expériences et de point de vue, ce qui permet à de nouveaux voyageurs de se faire faire un avis nuancé. Ne vous arrêtez donc pas à mon seul avis. Et n'hésitez pas, d'autant plus si vous êtres voyageur fréquent, à poster ici votre propres avis.

Add a comment

Read Air France reviews