A380 La Première vers Tokyo Narita

Review of BTA about the flight Air France AF276 between Paris Charles De Gaulle and Tokyo Narita on 22/11/2012 in First
BTA AF / AFR CDG / NRT
Note: This review is about an experience that happened more than 3 years ago.

This review was originally written in French. Translate into English

Un récent reportage à la télé m'a motivé à écrire cet avis sur le même vol Charles de Gaulle – Narita que j'ai effectué il y a un peu plus d'un an.

Dès l’arrivée en taxi à Charles de Gaulle devant l’entrée dédiée aux voyageurs "La Première" au terminal 2E, les bagages sont pris en charge par un groom directement dans le coffre du taxi et nous sommes escortés dans une petite réception d’enregistrement, où après un café ou un thé, l’on nous remet les cartes d’embarquement. Escorte ensuite très rapide par un agent de la compagnie par un circuit dédié et distinct de l'accès n°1 via la sécurité et l'immigration jusqu'au salon La Première, donc encore plus rapide (et au passage on grille la politesse à ceux qui attendent... ce qui est un peu gênant et pas très discret).

Le salon offre des services haut de gamme : le fait que les prestations soient réalisées en partenariat avec Le Plaza Athénée et Alain Ducasse n’y est pas étranger: un espace "lobby" où attendre son vol en se faisant servir en-cas et rafraîchissements, un espace restaurant où l’on sert les plats signés du chef, un bar à vins et champagnes avec un sommelier extra professionnel, un buffet et bar à eau, un soin offert à l’espace Spa, un espace repos au calme et des salles de bains luxueuses. Il n’y manque peut être qu'un fumoir.

A l’heure d’embarquement, notre chauffeur nous accompagne en voiture au pied de l'appareil, avec le luxe du choix entre plusieurs modèles de véhicules pour ces 5 à 10 petites minutes de trajet. Enfin un petit voyage en ascenseur évite les marches et nous amène au niveau de la passerelle de l’A380. Nous sommes accompagnés jusqu’à notre siège et notre hôtesse prend congé en nous indiquant que les bagages enregistrés ont bien été embarqués en soute (rassurant !).

Nous étions 4 amis à voyager ensemble donc nous avions pris soin de modifier le vol pour prendre un vol avec la première classe vide et nous retrouver ensemble. Nous avons donc eu la surprise de voir que 3 passagers avaient déjà pris place à bord de la cabine, alors que ceux-ci n'étaient pas au salon La Première, upgradés en dernière minute d'après l'hôtesse... Par contre nous n'avons pas eu la visite protocolaire du commandant de bord avant le départ.

A bord, les sièges sont très spacieux (configuration 1-2-1 au pont principal) avec de nombreux espaces de rangements et un espace vestiaire avec hublot. Les sièges sont très ouverts sur la cabine, ce qui est idéal lorsqu'on voyage à plusieurs, mais moins le cas lorsque l'on voyage seul et que l'on cherche un peu de discrétion. Ils offrent la possibilité de déjeuner en face à face à 2 et même 4 au niveau des sièges centraux.
L'A380 étant extrêmement silencieux, il ne vaut mieux pas parler lorsque l'on a quelque chose de discret à raconter. Mais il ne faut pas l'écrire en gros sur une tablette non plus, la cabine étant très ouverte, cela m'a permis de voir le commentaire de l'un des trois guest passengers à l'attention de la chef de cabine, commentaire quelque peu familier à l'encontre de notre groupe...

Catering de bonne facture au départ de CDG avec choix assez varié et bonne carte des vins et de champagne à bord, mais pour une première classe on attend plus exceptionnel. Et il manque un chef on board pour adapter et agrémenter certains plats et assurer un on-demand dining, puisque ce n'est pas le rôle des stewards et hôtesses Air France ainsi qu'il nous a été déclaré lorsque l'un d'entre nous à demandé à ne pas être servi de l'un des trois amuse-bouches du trio éponyme. Ce n'est pourtant pas difficile d'enlever une bouchée dans une assiette qui en comporte trois... Et c'est d'autant plus dommage que le reste du service a été très pro et quasi impeccable. Nous avions demandé une corbeille de fruit avec le dessert, l'équipage a donc pris l'initiative de nous servir celle qui était réservée au buffet libre-service, par là même devenu inexistant, puisque je n'ai jamais vu la couleur des nouilles asiatiques sensées y être servies (qui les a mangées?)

Après le déjeuner, le soleil se couche au dessus de la Sibérie, le steward transforme le siège en lit complet avec matelas, drap, couette moelleuse et oreiller en plumes, et offre un pyjama. Celui-ci dénote avec le reste car bien qu'en coton, il fait low-cost.

L'IFE est très fourni en films en VF, mais il est riquiqui, d'assez mauvaise qualité et surtout comme il est dans l'accoudoir il n'est pas disponible en dessous de 10'000 pieds. Par contre à bord des A380 le casque anti-bruit (Bose) est certainement le meilleur qui soit, pour ceux qui n'en ont pas un eux-même.

Avant l’arrivée à Tokyo, un petit déjeuner est proposé. Il ressemble beaucoup à celui de la business (si ce n'est pas le même), donc très passable voire médiocre, juste agrémenté d'un petit pot de confiture artisanale pour le différentier.

A l’arrivée à Tokyo, nous sommes là aussi escortés par le personnel de l’escale depuis la sortie de l’appareil jusqu’à la sortie de l’aéroport. Après l’immigration, nous trouvons nos bagages déjà sortis de l’appareil sur un chariot. Nos bagages sont congelés, je soupçonnent qu'ils sont transportés séparément pour être assurés d'être chargés à bord puis déchargés aussi vite, en moins de quinze minute après l’arrivée.

Globalement, le service au sol et plus particulièrement le salon La Première Air France - ne pas oublier le "La" pour ne pas confondre avec celui du terminal 1 qui est juste une blague - offre réellement une expérience exceptionnelle dans le domaine et un service ultra-personnalisé, digne d'un Palace. Le salon est probablement l'un des meilleurs du monde.

En vol, Air France sait démontrer sa capacité à délivrer un service très correct en classe first, quoiqu'inégal à certains égards (pas de préparation des plats en vol, petit déjeuner passable, carte des vins et amenities pas au niveau), et donc pas exceptionnel mais plutôt au niveau d'équivalence d'une bonne business comme Qatar. Le steward en charge de la cabine de ce vol a été très pro, aimable et disponible. Je me demande pourquoi Air France ne sait pas faire ces mêmes efforts de service en classe affaire dont le protocole rend celui-ci affreux.

General
Overall rating
4 / 5
Value (price + quality)
1 / 5
On the ground
Check-in and boarding
5 / 5
Management of luggage
5 / 5
On board
Comfort
5 / 5
Costumer service
5 / 5
Your opinion of security
5 / 5
Food
3 / 5
Share!
Was this review helpful?
19
1
By BTA, about Air France, , close to Paris, Île-de-France, France
Posted online by HappyFlight, on 26 March 2014
This review has been read 315 times
Flag this review
This review is also available in French.

Are you a representative of Air France and would like to reply to this review or be notified by email when reviews are published about your airline company? Please contact us!

  • Tapis rouge à l'entrée dédiée au terminal 2E
  • Salon La Première
  • Salon La Première
  • Salon La Premère
  • Espace repos
  • Salle de bain
  • Salon La Première
  • Petit déjeuner au Salon
  • Bar à champagne
  • 2 coupes s'il vous plaît
  • Siège lit
  • Petit déjeuner moyen

Add a comment

Read Air France reviews